Nouveauté de la rentrée : Danse africaine

MEDION Digital CameraDès sa naissance, l’être humain s’exprime avec son corps. La danse est un prolongement de la vie et des gestes quotidiens. Elle est un moyen d’expression de la pensée, des sentiments. C’est ce qu’elle est encore aujourd’hui dans les différents pays d’Afrique Noire.

La danse Africaine se définit par des rythmes et des mouvements qui reflètent le quotidien des Pays d’Afrique Noire, elle accompagne tous les événements de la vie : naissances, baptêmes, mariages, circoncisions, funérailles, danses des masques…).

Le danseur puise son énergie dans le sol pour la transmettre à tout son corps. C’est en quoi la danse traditionnelle africaine est une danse naturelle. Elle apprend à décoloniser son corps, à sentir son propre rythme et nous invite à bouger toutes les parties de notre corps.

C’est une danse ludique et vivifiante qui s’adresse à tous et qui peut être simplement une manière d’être soi, à l’écoute des autres et en harmonie avec le rythme des percussions.

LES DANSES EN AFRIQUE

Les danses africaines véhiculent des richesses: véritables carte d’identité dont la lecture permet d’identifier les ethnies dans la mesure où chaque pays, chaque peuple, chaque culture dispose d’une ou plusieurs danses spécifiques. Quelques exemples: le sabar est sénégalais, le zaouli est ivoirien, le liwaga est burkinabé, l’abgadja est béninois, le sounou est malien, le zobi est congolais et le doundoumba est guinéen.

Renseignements sur les jours et les heures de cours à la MJC : 05.45.61.29.56