Dans le cadre de sa tournée « France/Germany Tour 2014 », le groupe Weend’ô fait une halte exceptionnelle à Angoulême pour un concert au CSCS/MJC Louis Aragon à 20h30 avec Deafening Opera en première partie.

Weend'ô avril 2013« Sans la musique, la vie serait une erreur » (Nietzsche)
Cette philosophie définit parfaitement la vision des deux fondateurs du groupe, Térence et Lætitia. Leur rencontre est fusionnelle et le chant appelle la guitare. De leur musique naît un couple; de ce couple naît un fils ; de ce fils provient l’origine du nom du projet « Weend’ô ». Cette fenêtre vers le monde, vers l’inconnu, vers la dualité, vers l’union.
C’est avec méthode, humilité, simplicité, patience, persévérance, indépendance et sacrifices que ce couple passionné crée son propre univers musical.
En 2008, Weend’ô finalise son identité avec l’arrivée de trois nouveaux membres, Rod à la guitare, Maxime à la basse et Donovan à la batterie. Le groupe gagne en maturité et voit l’arrivée d’un nouveau batteur en la personne de Nathanaël en juillet 2010. Il s’attaque en octobre 2010 à l’enregistrement de son premier album («You Need To Know Yourself») avec Olivier Marot, producteur indépendant de Balance Association, au studio ART TOP près d’Angoulême.
Weend’ô y explore l’être humain en profondeur, ses qualités, ses défauts, ses démons intérieurs, ses angoisses, ses joies, sa relation avec autrui. Les textes écrits par Lætitia sont tirés d’expérience vécues et les musiques laissent transparaître un rock mélodique progressif teinté de puissants riffs parfois asymétriques, Weend’ô accompagnant l’auditeur – spectateur dans un voyage sonore inoubliable.
Leur 1er album CD/DVD sorti en janvier 2012 marque d’emblée la scène rock. Les webzines parlent « d’un joyau incandescent » (Metalkiller) ou bien « un grand coup de cœur, Weend’ô est vraiment un groupe à découvrir… album de qualité, original qui plus est. » (Neoprog) ou bien encore « Le groupe assène un grand coup à la scène progressive. » (Spirit of Rock). Le groupe est nommé « meilleur groupe et meilleur album en novembre 2012 » dans un webzine rock métal au Brésil. L’album fait même parti du Top 5 de Musicwaves !
Le groupe est nommé « La Grande Révélation » au Festival International Prog Sud près de Marseille en mai 2013. Grâce à cette performance live filmée par Olivier Marot, le groupe se fait repéré au Canada par BSM Records, une tournée nord-américaine est annoncée pour l’été 2014 !
Un groupe français à découvrir en urgence !

photo DO groupe(1)Le groupe de rock allemand Deafening Opera voit le jour à Munich en 2005 à l´initiative d´Adrian Daleore (chanteur), Moritz Kunkel et Thomas Moser aux guitares et Christian Eckstein (bassiste), rejoints par Konrad Gonschorek à la batterie et Tilman Eispert au clavier, lequel sera remplacé par Gérald Marie en 2009.
Le premier album Synesteria sorti en 2009 sera classé dans le genre métal progressif. Les riffs précis des guitares et les rythmiques puissantes y sont soigneusement contrebalancés par des éléments mélodieux, parfois mélancoliques, de la ligne de chant. Cette combinaison parfois intrigante invite au voyage intérieur.
Le style du groupe munichois passe du métal au rock progressif avec la sortie de l´EP 25.000 Miles (2010) qui servira de base à leur nouvel album Blueprint, sorti en juillet 2013. Les textes en anglais et français racontent l´histoire d´une vie, la construction d´un homme et sont portés par des ambiances tantôt rétros et puissantes, tantôt atmosphériques ponctuées par des arpégiateurs.
À mi-chemin entre Porcupine Tree et Riverside, forte de diverses expérimentations stylistiques et d´une qualité de jeu rigoureuse, la jeune formation multiculturelle semble avoir trouvé le juste équilibre pour satisfaire un public large, y compris pour les oreilles non initiées à la musique progressive, en transmettant une gamme étendue d´émotions et de sensations.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.